La LPO construit sa vision stratégique à 5 ans

La Ligue pour la Protection des Oiseaux (LPO) joue un rôle majeur pour défendre l’environnement et lutter contre le déclin de la biodiversité. Forte de sa notoriété, de ses valeurs professionnelles et de son expertise reconnue au plus haut niveau, elle souhaite, à l’occasion de son centenaire, se doter d’une plateforme stratégique pour définir ses priorités dans les cinq ans à venir.

Problématique :

La protection de l’environnement constitue un enjeu majeur et reconnu dans nos sociétés industrielles. De nombreux acteurs interviennent dans ce domaine, sur des champs plus ou moins larges, avec des moyens d’action et des méthodes très différents. Les frontières entre associations deviennent moins nettes. De fait, le périmètre d’intervention de la LPO, au niveau national comme au niveau de ses composantes locales, a largement évolué au fil des ans, pour dépasser le cadre strict des oiseaux et s’intéresser désormais à la faune sauvage et à la nature, ainsi qu’à la place de l’homme dans son écosystème. La vision stratégique de l’association nécessite donc une profonde actualisation.

Intervention :

Reor propose et déploie une méthode de travail innovante, croisant une approche prospective et une écoute active des adhérents et des associations locales :

  • Constitution d’un groupe de travail « sherpa », dont la mission est d’explorer le champ des possibles et d’éclairer les débats au sein des instances de gouvernance.
  • Réalisation d’une étude d’image et de notoriété auprès du grand public avec l’appui d’un institut de sondage (IFOP).
  • Questionnement approfondi des adhérents -anciens et actuels – sur leur perception des enjeux et les orientations stratégiques possibles pour la LPO.
  • Construction de scénarios prospectifs et mise en débat avec les associations locales lors d’un Conseil National dédié.
  • Choix d’un scénario et définition des orientations stratégiques.

Résultat :

À l’issue d’un processus largement participatif, ayant permis plusieurs débats au sein du Conseil d’Administration, avec les associations locales et avec l’équipe salariée, la nouvelle plateforme stratégique est adoptée à l’occasion d’un vote en Assemblée Générale. Elle est maintenant déclinée et mise en œuvre à travers les plans d’action annuels.