Une offre de formation interministérielle rénovée dans une optique de mutualisation

La région constitue désormais le niveau pertinent de définition et de territorialisation des politiques publiques.

Problématique

Placée auprès du préfet de région, cette plateforme interministérielle régionale d’appui à la gestion des ressources humaines joue un rôle pivot dans la mutualisation de l’offre de formations transverses, l’animation de réseaux et le partage de bonnes pratiques.

Intervention

Reor accompagne la plateforme dans la conception et l’animation d’actions rassemblant des professionnels issus d’environnements différents (environnement, agriculture, préfectures, cohésion sociale, Agence Régionale de Santé, etc). Sont ainsi proposés :

  • cycle d’accompagnement à la prise de fonction de managers : au fil de 3 modules, ces nouveaux encadrants partagent leurs constats, difficultés et leviers d’action autour de questions communes : expert, gestionnaire ou leader, quel rôle pour l’encadrement ?  Comment asseoir sa légitimité, instaurer la confiance avec son N+1, prendre ses marques vis-à-vis de son équipe ? Quels outils consolider pour piloter les activités ?
  • formation à l’affirmation de soi : dans un contexte d’évolution des services publics de l’Etat, les capacités d’adaptation de chacun sont mises à l’épreuve : comment prendre sa place dans un collectif de travail recomposé, acquérir de nouvelles compétences métier en un temps court, intégrer des nouveaux repères (territoires, organigrammes, circuits), enfin trouver ses marges de manœuvre dans un contexte contraint ?
  • séminaire sur les réunions : le travail en groupe, en mode projet, se généralise. Plus que jamais, l’efficacité de ces temps collectifs est déterminante pour confronter les idées, faire avancer les projets, diffuser des messages sensibles. Mais, de la réunion à la réunionite, la frontière est mince. Comment aiguiser ses savoir-faire, techniques et tactiques, d’organisation et d’animation ?
  • séminaire des responsables de Ressources Humaines sur les risques psychosociaux portant la dimension formelle et informelle du fonctionnement des collectifs de travail, les facteurs de qualité/souffrance au travail, la conduite de démarches de préservation de la qualité de vie au travail : retours d’expériences, méthodes, outils, communication.

Résultat

Tous les nouveaux encadrant ayant bénéficié d’un accompagnement à la prise de fonction ont pu asseoir leur légitimité et intégrer rapidement de nouveaux repères.