Responsabilité sociétale vis-à-vis des séniors

Ce groupe de l’industrie agro alimentaire à forte population sénior (35 % de son effectif) décide de se saisir de l’accord négocié avec les partenaires sociaux pour mobiliser sa population de salariés séniors.

La DRH conçoit et déploie un plan d’action dédié dont l’objectif est triple :

  • Valoriser les mesures du plan sénior issu de la négociation de l’accord
  • Rendre les séniors pleinement contributeurs dans le développement du groupe, en s’appuyant sur leurs compétences spécifiques, dans des rôles tels qu’ expert, référent, tuteur, facilitateur ou ambassadeur
  • Renforcer la culture managériale du groupe en impliquant davantage les managers sur leur responsabilité sociétale, en lien avec les valeurs affirmées du groupe

Problématique :

La mise en place de ce plan ne reçoit pas, auprès de la population sénior, l’écho attendu par la DRH : faible adhésion aux mesures proposées, absence d’entretiens de carrières, manque de volontaires, et scepticisme du management qui ne ressent pas ce plan comme une priorité.

Face à cette situation, la DRH s’interroge et recherche les moyens de réAgir. Elle fait appel au cabinet Reor pour dynamiser son plan, sensibiliser le management à ses enjeux et les séniors aux opportunités qu’il offre.

Intervention :

Reor propose une démarche structurée en trois étapes dans le but de créer les conditions d’une mobilisation effective de la population sénior.

  • Etape 1 : constitution d’un comité de pilotage, émanation de la commission de suivi de l’accord collectif sénior, regroupant les représentants de la DRH et des organisations syndicales, et garantissant les axes de la démarche de mobilisation
  • Etape 2 : mise en place d’un dispositif d’écoute avec l’interview de séniors représentatifs pour appréhender leur opinion et comprendre les freins à la mise en œuvre du plan
  • Etape 3 : réalisation d’actions de communication et de sensibilisation, dont la diffusion d’une plaquette mettant en valeur les mesures de l’accord sénior et la mise en place d’un processus de sensibilisation en trois temps :

– participation des séniors à une réflexion autour du plan sénior au sein de chaque unité du groupe animée par son manager, doté d’un kit de communication approprié

– invitation par mail des séniors à des ateliers de réflexion sur le thème « les séniors ont de l’avenir »

– animation de ces ateliers, par les consultants de Reor, sur la thématique de la réussite de sa deuxième partie de carrière

 Résultats :

La démarche, poursuivie sur six mois a enclenché une dynamique porteuse qui a eu pour effet :

  • Une connaissance précise du contenu de l’accord auprès de la population sénior
  • Une meilleure compréhension de la part des managers de la nécessité de  reconnaître la valeur ajoutée des séniors au sein de l’entreprise
  • Un intérêt pour les entretiens de mi-carrière qui s’est traduit par une augmentation significative de leur mise en œuvre ( 50 % des séniors ont pris date pour ses entretiens à l’issue des ateliers de réflexion)
  • Un mouvement de volontaires prêts à  s’engager dans un enrichissement de leurs fonctions notamment dans une démarche tutorale