Faciliter la mobilité au sein de la fonction publique

Changer de métier, d’administration ? L’idée fait son chemin. La loi sur la mobilité est passée par là : elle reconnaît à chaque agent un droit à la mobilité, elle assouplit les règles de mobilité au sein et entre les fonctions publiques. Dans ce contexte, les services formation mettent en place des dispositifs d’accompagnement à la mobilité.

 Problématique :

Rares sont les agents qui savent  mettre à plat leur parcours professionnel, se projeter dans un poste différent du leur, voire parler d’eux-mêmes. En parallèle, rares sont les managers qui osent favoriser la mobilité de leurs agents ou faciliter l’intégration d’agents issus d’autres services.

Intervention :

Reor intervient au sein de services déconcentrés de l’Etat, de juridictions judiciaires et administratives et de communautés urbaines, sous forme de :

  • « ateliers de la mobilité » ouverts aux agents volontaires pour :

*        mettre à plat leur expérience et élaborer leur projet professionnel,

*        élaborer leur CV et rédiger un lettre de motivation,

*        savoir parler de soi et préparer un entretien de recrutement,

*        construire et présenter un dossier de reconnaissance des acquis  de l’expérience professionnelle (R.A.E.P.),

  • groupes de travail rassemblant des managers pour élaborer des référentiels de mobilité. 

Résultat :

Les agents le disent : les « ateliers de la mobilité » rassurent, mettent en confiance et aident à décrire  un parcours et un projet professionnels Les managers utilisent de manière opérationnelle les référentiels qu’ils ont contribué à élaborer.