Action contre la faim donne à son système d’information une dimension stratégique

Action contre la Faim (ACF) et son réseau international jouent un rôle de premier plan à travers le monde en matière de lutte contre la malnutrition sévère et en faveur de la sécurité alimentaire des populations. Le volume d’activité d’ACF sur le terrain a doublé au cours des  dernières années. Dans le même temps, les équipes du siège doivent faire face à d’importants défis en matière d’organisation et d’optimisation des ressources.

Problématique :

La question du système d’information est rarement un sujet prioritaire dans une ONG humanitaire. Originellement, le SI d’ACF était pris en charge par un service de la direction administrative et financière, sans que sa dimension stratégique soit portée au niveau du comité de direction. Or, l’exigence de performance résultant directement de l’accroissement de l’activité a révélé les conséquences d’un manque de planification stratégique du SI. Il est donc temps pour ACF de construire son schéma directeur du système d’information et de réfléchir à l’opportunité de créer une direction de l’organisation et du système d’information.

Intervention :

Reor est chargé d’évaluer deux scénarios alternatifs : maintenir la fonction SI au sein de la direction administrative et financière ou créer une direction dédiée. Dans ce cadre, Reor réalise :

  • une quinzaine d’entretiens avec les bénéficiaires internes de l’organisation et du système d’information (DRH, services fonctionnels, services opérationnels, missions…), pour identifier les difficultés rencontrées et les attentes nouvelles
  • un large parangonnage (ou benchmarking) avec des ONG ou organisations de taille équivalente, afin d’identifier les facteurs clés de succès de chacun des deux scénarios
  • un rapport en faveur de la création d’une direction dédiée, en charge de l’organisation et du système d’information, qui précise le champ de compétence de la nouvelle structure et la définition de fonction du/de la futur(e) directeur(trice)

Résultat :

Quelques mois après la présentation du rapport de Reor et les échanges nécessaires avec les instances représentatives du personnel, le recrutement à la tête de la toute nouvelle DOSI vient de s’achever.