Programmez les temps de confrontation

Si, intellectuellement, la confrontation des points de vue est considérée comme source de progrès d’une équipe, elle est dans la pratique souvent difficile à vivre. Perçue comme signe d’une perte d’autorité ou contraire aux relations de coopération nécessaires au bon fonctionnement de l’équipe, la confrontation est vécue comme un échec personnel ou collectif. Elle est en conséquence fréquemment évitée, générant ainsi des comportements de fuite ou de manipulation, sources d’une frustration potentiellement explosive. Pour réduire ce risque, vous pouvez instaurer une confrontation « institutionnelle » : une réunion semestrielle de l’équipe sur la qualité de ses fonctionnements internes (organisation, relations interpersonnelles, décisions) au regard de ses missions, abordant de façon objective les sources de satisfaction et les dysfonctionnements, pourra se révéler particulièrement bénéfique.

Famille : Leadership

Voir ou revoir le talend’Reor associélog_talendReor

Share