Les choses qui n’ont aucune importance…

Face aux situations complexes, la difficulté première – et majeure – est de savoir en dissocier les différentes composantes et de sélectionner les éléments déterminants. Le plus difficile étant « de n’attribuer aucune importance aux choses qui n’ont aucune importance » !

Pour y parvenir, analysez la situation en ayant recours par exemple à la célèbre « arête de poisson » d’Ishikawa qui décompose de façon synthétique les causes possibles d’un problème selon leur nature : les matières premières (et plus généralement toutes les entrées d’un processus), le matériel (les outils, les machines…), le milieu (l’environnement, le contexte…), la main d’oeuvre (les compétences, la motivation…), les méthodes (les processus, l’organisation…) et le management (la délégation, la communication…).

Identifiez les causes à fort impact les plus probables sur lesquelles vous pourrez agir de façon décisive.

Famille : Vision

Voir ou revoir le talend’Reor associélog_talendReor

Share