Le télétravail, c’est maintenant !

gris bleu

Le télétravail s’impose depuis plusieurs années comme alternative au modèle d’organisation de l’espace de travail et à l’allongement des déplacements entre le domicile et le lieu de travail, dans les grands groupes industriels, les petites entreprises et maintenant dans les trois secteurs de la fonction publique. Il répond à un besoin réel de plus grande flexibilité dans les entreprises et les organisations et s’inscrit dans les programmes d’amélioration de la qualité de vie au travail.

L’étude  lancée par Reor auprès d’une centaine d’entreprises et d’administrations ayant déjà mis en place des accords de télétravail, ou sur le point de le faire prochainement, a confirmé l’évolution des mentalités, mis en évidence des solutions qui facilitent cette démarche et révélé les styles de management nécessaires pour accompagner son développement.

Cette réflexion sur le télétravail a ainsi fait émerger les points suivants :

  • Le télétravail permet de résoudre l’insatisfaction croissante des agents et des salariés confrontés à des temps de trajet domicile-travail de plus en plus longs et des rythmes de travail de plus en plus soutenus.
  • Le télétravail peut être intégré dans une stratégie d’amélioration de la qualité de vie au travail et de prévention des risques psychosociaux.
  • Le télétravail, levier de changement majeur, offre une voie nouvelle pour faire évoluer une organisation du travail fondée sur moins de contrôle et plus de responsabilisation et de confiance réciproque, moins de fonctionnement hiérarchique et plus de gestion en mode projets, moins d’unicité d’horaires et plus de flexibilité.

Afin de faciliter la transition vers cette nouvelle organisation du travail, il convient de définir des dispositifs d’accompagnement du changement, tant pour les agents et les salariés directement impactés par la réorganisation, que pour les managers qui ont pour mission de :

  • donner du sens à la transition en clarifiant et en expliquant le « pourquoi » avant le « comment » à leurs agents et salariés ;
  • communiquer régulièrement en interne sur l’avancée du projet ;
  • rester attentifs au bien-être au travail de leurs équipes et à la prévention des risques psychosociaux ;
  • favoriser l’acquisition de savoirs, savoir-faire et savoir-être pour davantage de fluidité dans les actions et dans les rapports avec les travailleurs à distance ;
  • accompagner les changements dans toutes leurs dimensions en s’appropriant les outils du management à distance, en fédérant les équipes autour de projets communs et en développant le sentiment d’appartenance à l’entité nouvellement créée.

 

 

 

Share